Salut les passionnés !

Aujourd’hui je vous présente le 4eme article qui aborde mon approche de l’écriture d’une manière globale.

Je le rappelle, le premier est « Pourquoi tout le monde se trompe dans l’écriture d’un livre. »

Le deuxième est « Pourquoi ma méthode fonctionne. »

Le troisième est « Le vrai chemin pour écrire un livre. »

Et aujourd’hui on va commencer à traiter les objections. Pourquoi je n’écris pas, pourquoi moi je n’ai pas l’inspiration alors que d’autres y arrivent facilement … J’ai entendu dire que l’inspiration vient tout seul, c’est inné et moi j’ai pas ça…

Alors attention, aujourd’hui on aborde un sujet qui m’irrite donc je vous préviens par avance : Le ton que je vais employer va être tranchant !

Âmes sensibles, sérieusement allez-vous chercher un sandwich… Parce que ça va saigner…

Avez-vous déjà entendu dire que l’écriture, c’est réservé aux écrivains ?

C’est uniquement pour les personnes raffinées et érudites ? Celles qui ont fait de longues études. Qui utilisent des termes savants et qui sont dans la grâce de Dieu ! Car ils ont l’inspiration divine !

Vous avez déjà entendu ça ? Moi oui, et c’est exactement ce qui me révolte !

Le pire c’est que c’est souvent le message qui est donné quand on cherche des conseils pour gérer la panne d’inspiration !

Pour moi, ce message est une pure bêtise. Dans ma manière de voir les choses, c’est exactement l’inverse. Mais j’y reviendrai.

La première question à se poser face à un tel discours, c’est : Qui parle ? Qui est la personne qui tient ce discours et pourquoi ?

De la part d’un ignorant

Si vous avez à faire à quelqu’un qui n’a jamais écrit quoi que ce soit, il n’y a aucune légitimité à donner à son discours car il n’en sait rien du tout.

Attention, je ne vous parle pas d’une personne qui a écrit plein d’histoires mais qui n’est pas édité. Non !

Je vous parle simplement d’une personne qui ne pratique pas l’écriture et qui donne son avis comme ça, sans rien connaître du domaine.

Si vous êtes confronté à ce genre de spécimen, je vous suggère cette citation :

« Les imbéciles sont toujours pleins de certitudes, surtout quand ils n’y connaissent rien.
On les appelle les monsieur-je-sais-tout. »

Thibault Gavoty.
(Oui je me cite moi-même … Parfois ça me prend.)

Donc bon, ceux-là, je vous suggère de les ignorer car ils ne vous aideront pas. Ne perdez donc pas votre temps.

De la part d’un auteur.

Si c’est un écrivain qui vous annonce que l’écriture n’est pas accessible pour vous, je pense qu’il y a deux possibilités. La première, c’est qu’il ne veut pas révéler ses secrets, la deuxième c’est qu’il ne maîtrise pas ce qu’il fait.

Il ne veut pas révéler ses secrets.

Si vous sentez que la personne en face de vous n’a pas envie de vous aider et qu’elle dit que l’inspiration vient toute seul, il est possible qu’il n’ait pas envie de partager ses astuces.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'ellipse

Après tout, ce sont ses astuces à lui, elles lui sont personnelles et il a le droit de vouloir les garder.

Peut-être craint-il d’être copié voire dépasser ?

Moi je ne pense pas que ce soit possible de dépasser quelqu’un en le copiant. Mais encore une fois, si la personne veut garder son jardin secret, je pense qu’il faut respecter.

Il a peur de la concurrence.

Peut-être a-t-il peur qu’il y ait un nouvel écrivain sur le marché ? Peut-être que du coup si vous vendez vos livres, lui n’arrivera pas à faire fortune ?

Alors s’il réfléchit comme ça, c’est qu’il n’est vraiment pas confiant dans son travail.

Mais essayer de briser les motivations pour garder une hypothétique part du marché plus grande, c’est pitoyable. Pourtant ça existe hélas !

Bien souvent, tout ça est basé sur la peur.

Il ne maîtrise pas ce qu’il fait.

Il est possible d’entendre ce discours de la part d’une personne qui arrive à raconter des histoires et d’en faire des livres sans pour autant savoir expliquer la méthode. Pour moi, même si cette personne arrive à réaliser des œuvres formidables, ça signifie qu’elle ne comprend pas parfaitement son sujet.

Si je dois refaire une petite citation qui illustre mon propos, ça serait celle-ci :

« Si vous ne pouvez pas expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement.« 

Albert Einstein

Et pourtant, encore une fois, même sans comprendre complètement le concept de l’écriture, il est possible de réaliser de belles histoires. La preuve.


Voilà chers passionnés, c’est tout pour le clash de la semaine. J’espère ne pas avoir été trop vindicatif mais encore une fois, ça m’irrite de voir des personnes qui veulent écrire se faire casser leurs motivations par la mauvaise volonté de certaines personnes.

Qu’est-ce que vous en pensez ? Je suis bien curieux de connaître votre avis sur la question !


La semaine prochaine, on va parler de cette croyance limitante qui amène à penser que l’écriture n’est pas faite pour nous. Si vous avez des questions là-dessus aussi, n’hésitez pas à me le faire savoir !

À la semaine prochaine !

  •  
  •  
  •