Cette histoire est intrigante ! L’intrigue est bien ficelée ! Mais l’intrigue, qu’est-ce que c’est au juste ?

Salut les passionnés, cette semaine nous abordons le sujet de l’intrigue. Souvent confondue avec le suspense et la tension dramatique, nous allons voir que ce n’est pas la même chose.

La définition

Comme toujours, commençons par la définition qui devrait mettre tout le monde d’accord.
L’intrigue, c’est l’ensemble des évènements qui constituent un récit.

Ce qui signifie que tout est clairement mentionné dans l’intrigue, les personnages et leurs objectifs, l’élément perturbateur, les circonstances, les incidents, les conflits et leurs résolutions bref, tout.
Raconter l’intrigue d’une histoire signifie révéler tous ses mystères. Qui gagne à la fin et comment se termine l’enjeu.

Deux niveaux d’intrigue :

L’intrigue simple

Dans une intrigue simple, les évènements d’un seul personnage sont présentés, de leur situation initiale jusqu’à leur résolution. Ce genre d’intrigue est idéal pour réaliser un roman court, voire plus radicalement une nouvelle.

C’est précisément ce que j’ai utilisé lors de mon défi « 1histoire par semaine pendant 4 mois »

(Cliquez ici pour découvrir ce défi)

Un personnage central, un enjeu et sa résolution. Rien de plus, rien de moins.

C’est ce genre d’intrigue que je suggère d’utiliser pour un premier roman.

L’intrigue multiple

L’intrigue multiple, comme son nom l’indique, présente plusieurs intrigues simples en même temps. Plusieurs personnages importants sont en scène avec leurs évènements qui parfois s’entrecroisent ou même qui s’opposent.
La réussite d’un personnage peut signifier l’échec d’un autre, etc.

Multipliez les personnages et leurs aventures respectives et vous allez réaliser une œuvre beaucoup plus longue et complexe qu’avec une intrigue simple. C’est tout à fait possible, mais préparez-vous en conséquence.

C’est le genre d’intrigue que je suggère d’utiliser pour un auteur expérimenté qui maîtrise déjà bien les intrigues simples.

Pourquoi est-ce important ?

Pourquoi est-ce important de bien choisir le type d’intrigue ? Tout simplement parce que c’est une erreur trop répandue que de se lancer dans une histoire trop longue sans en avoir le niveau.
C’est comme se lancer dans un marathon sans jamais avoir couru de sa vie : le risque d’échec est élevé.

En d’autres termes, préférez toujours une histoire de 100 pages qui captivera votre lecteur plutôt qu’une histoire de 500 pages durant lesquelles il va bâiller d’ennui.

D’ailleurs, n’avons-nous pas cette même crainte lorsque nous sommes lecteurs ? Ne sommes-nous pas plus rassurés à l’idée de lire une histoire de 80 pages plutôt qu’un roman de 1200 ? Ne craignons-nous pas de nous confronter à des longueurs interminables avec toutes ces pages ?
Pourtant ce n’est pas une question de longueur, c’est bel et bien une question d’intrigue.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Intriguer le lecteur dès la première page…

Soigner l’intrigue

Pourquoi est-ce important de soigner l’intrigue ? Comme son nom l’indique, l’intrigue doit être « intrigante » et susciter l’intérêt.
Si je vous raconte l’histoire d’un personnage lambda, qui rencontre quelques difficultés, il les surmonte et ça se termine bien, l’intrigue ne risque pas de vous intéresser.


Par contre, si je vous raconte l’histoire d’une femme qui tombe amoureuse de l’ami de son futur époux pendant la célébration de ses fiançailles, là, vous risquez de me demander « Comment va-t-elle s’en sortir ? » « Quelle décision va-t-elle prendre et comment va-t-elle l’annoncer ? »
Si vous vous posez ces questions, c’est que vous êtes intrigué.

(Pour celles et ceux qui veulent connaître cette histoire, c’est par ici.)

Annoncer le conflit

Pour qu’une histoire captive, il faut qu’il y ait du conflit. Sans conflit il n’y a rien à raconter. Donc pour créer une intrigue « intrigante », annoncez de quelle manière votre conflit va avoir lieu. Précisez quel rôle va tenir votre personnage dans ce fameux conflit et vous avez tout ce qu’il faut pour avoir ici une intrigue réussie.


Attention, un conflit ce n’est pas forcément une guerre ou une confrontation, un conflit c’est une opposition qui va engendrer une lutte pour un objectif. Une guerre est un conflit, certes, mais un homme qui cherche à séduire une femme qui ne le remarque pas, c’est aussi un conflit.

À vous la parole !

Voilà chers passionnés, comme vous avez pu le remarquer, l’intrigue et le suspense, ce n’est pas la même chose.


Qu’en pensez-vous ?

Utilisez-vous ces techniques pour vos intrigues ?

Ou bien avez-vous d’autres méthodes ? Laissez un commentaire ci-dessous pour partager votre point de vue.

  •  
  •  
  •