Quel correcteur d’orthographe choisir pour corriger un roman ?

Salut les passionnés, aujourd’hui on va voir comment corriger son texte et à terme espérer même savoir comment ne pas faire de fautes du tout. Ahhh retour à l’enfance ! Lorsque votre prof de français s’armait de son stylo rouge pour vous punir d’être dyslexique. Sans pitié, chaque fois que vous aviez un adverbe en solde, une conjugaison faiblarde ou une syntaxe qui ne lui revenait pas ; BIM ! C’était la sanction : vous retourniez à votre place avec pour mission de vous improviser correcteur orthographique ! À 8 ans… Sévère n’est-ce pas ? Vous avez connu ça ? Moi, oui. Il fallait recommencer à corriger toute votre histoire, chaque paragraphe sans même savoir si vous étiez à la recherche d’une faute de grammaire, une faute d’orthographe ou une malheureuse virgule. Aujourd’hui, vous avez votre manuscrit, l’espoir d’être lu et même édité pour en faire un livre, mais le traumatisme existe toujours ? Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de se remettre dans une telle souffrance pour faire la correction de son roman. Sans violence, grâce à des logiciels de correction, vous allez enfin pouvoir être sûr d’avoir enlevé toutes les fautes d’orthographe de votre texte. Donc la question de la semaine ça va être : quel correcteur d’orthographe choisir pour corriger un roman ?

Des correcteurs d’orthographe gratuits pour corriger un roman

Choisir un logiciel de correction 

Évidemment, ça va dépendre de votre usage. Ça serait du gâchis que d’acheter un logiciel payant pour corriger deux petits chapitres par an. Si c’est votre cas, je vais vous suggérer des logiciels gratuits qui corrigent déjà très bien les terminaisons (singulier/pluriel) et les mots invariables. Sachez qu’ils vérifient aussi très bien s’il n’y a pas d’erreur sur vos temps de conjugaisons. Bref, quelque chose de largement suffisant pour un usage occasionnel.

À l’inverse, si vous voulez impressionner les maisons d’éditions avec un texte qui ne présente aucune faute de grammaire, une ponctuation impeccable et des verbes toujours parfaitement accordés, l’achat d’un logiciel de qualité peut être une bonne idée. On va commencer par les logiciels gratuits : Scribens, Correctiononline, Reverso, Cordial.

Scribens

Scribens est un site Internet sur lequel vous pouvez coller votre texte pour vérifier son contenu. Il a l’avantage d’être gratuit, et il vous permettra de corriger toutes vos fautes de frappe ainsi que les conjugaisons

Son énorme avantage est qu’il détecte les sujets pour conjuguer correctement les verbes. Il vérifie et suggère les incohérences qu’il remarque.

Ainsi si vous lui proposez cette phrase :

« Le petit chien cours vert la rivière »

Il détectera non seulement la faute de conjugaison « Cours » pour vous proposer « court ».

Il détectera aussi que « vert » est probablement une erreur qu’il faut remplacer par la préposition « vers »

Autrement dit, Scribens est capable de vous éviter une faute syntaxique.

Son désavantage, c’est qu’il bloque dès que vous dépassez le nombre de caractères autorisés. Environs 6000 avec les espaces ce qui fait plus ou moins 1000 mots. Aussitôt, il vous propose la version payante sans même corriger le début de votre texte.

Du coup, si vous pensiez jongler entre les copier/coller et Scribens, vous serez contraint de compter combien de mots vous allez lui donner.  

Bon Patron

Bon Patron fonctionne un peu de la même manière, il bloque aussi à 2000 caractères (soit environ 250 mots)Tout comme son homologue Scribens, si vous lui en donnez plus, il refusera de corriger. Néanmoins il vous indique le nombre de caractères en trop ce qui vous permet de vous adapter plus facilement. En mettant ce correcteur d’orthographe à l’épreuve avec la fameuse phrase :

« Le petit chien cours vert la rivière »

Il détectera la faute « Vers/vert »

Mais il ne remarque pas la faute de conjugaison « Cours/Court »

Je pense qu’il a du mal à définir le sujet de la phrase, car si vous lui donnez « Il cours vert la rivière » là il remarque les deux fautes. (Il faut dire, un logiciel de traitement de texte aussi remarque cette faute-là)

Un avantage de Bon Patron, c’est que vous pouvez définir le genre de la première personne du singulier … Bon euuh, si comme moi vous n’avez pas trop aimé vos cours de français dans l’enfance, « La première personne du singulier » c’est un terme barbare pour dire « Je » tout simplement …

Donc, je reprends, avec Bon Patron vous pouvez définir si « Je » est féminin ou masculin. Ce qui peut se révéler très utile quand on écrit un roman.

Deuxième gros avantage de Bon Patron, c’est que vous avez la fonction « Je suis francophone » ce qui permettra au correcteur de vous proposer beaucoup plus de suggestions, même là où il n’y a pas forcément d’erreurs. Un moyen pour quelqu’un qui n’est pas Francophone en langue maternelle d’en apprendre plus pour progresser.

Reverso

Reverso est aussi un site Internet sur lequel vous pouvez coller votre texte pour en faire ressortir les fautes. Lettre double, faute de frappe il remarquera ça en un rien de temps.

Son avantage comparé à Scribens et Bon Patron c’est que si vous lui donnez tous vos paragraphes, il corrigera son nombre de mots maximum et s’arrêtera ensuite. Ce qui vous permet de jongler plus facilement avec les copier/coller et votre document texte.

Son inconvénient est qu’il ne repère pas bien la syntaxe. Ainsi avec la phrase 

« Le petit chien cours vert la rivière. »

Il remarquera l’erreur de conjugaison « Cours/court »

Malheureusement, il n’arrive pas à repérer les erreurs d’homophones grammaticaux. Du coup il ne remarquera pas l’erreur « vert/vers » de cette phrase.

Correctiononline

Correctiononline est aussi un correcteur d’orthographe sur Internet qui fonctionne de la même manière. Son dictionnaire est fourni et il corrigera aussi bon nombre d’erreurs.

Il me semble très proche de Reverso. C’est-à-dire qu’il effectue une correction jusqu’à son maximum et s’arrête ensuite, ce qui vous permet de corriger votre texte morceau par morceau.

Également comme Reverso, il a du mal à repérer les homophones et les erreurs qu’ils peuvent comporter. Ainsi, si vous lui dites que vous allez « Boire un ver avec votre amoureux » il tombera dans le piège et rien ne va le choquer.

Son désavantage est qu’il plante parfois. Je dirais 1 à 2 fois par an, (de ce que j’ai pu remarquer). Quand ça se produit, il ne repère aucune faute et vous annonce que tout est bon.

Cordial

Cordial est un peu à part. Il est assez extrême, avec des avantages extrêmes et des inconvénients tout aussi extrêmes. Il repère moins de fautes que ses trois concurrents. À ce titre, je pense que la correction de votre roman uniquement faite par cordial seule ne suffira pas.

Néanmoins, il reste très utile. Pourquoi ?

Son énorme avantage sur ses concurrents c’est qu’il n’a pas de nombre de mots maximum. Vous êtes libre de mettre l’intégralité de vos chapitres, il corrigera tout d’un coup !  

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Écrire un Livre Autobiographique ?

Conséquence directe de cette absence de limite : il plante parfois. Je dirais 1 à 2 jours par semaines de ce que j’ai pu remarquer. Lui aussi quand il plante il ne repère aucune faute et annonce que tout est bon.

L’astuce pour éviter de se faire avoir avec ce piège consiste à ajouter un mot volontairement mal écrit pour voir s’il le remarque. S’il ne remarque rien, c’est qu’il a planté et vous ne pourrez rien en tirer pendant plusieurs heures(jours ?). Bref, quand c’est ça, basculez sur les autres pour la journée et revenez-y plus tard.

Les logiciels payants pour une correction de roman professionnelle

Antidote

Antidote est le correcteur qui peut se vanter d’avoir une réputation quasi-parfaite. Tout le monde en dit du bien et … Moi aussi en vérité.

Contrairement aux correcteurs en ligne, antidote s’installe sur votre ordinateur. Ensuite il s’adapte à tous vos logiciels pour repérer les fautes. Traitement de texte sur word, articles de blog, forums sur internet, bref il s’adapte très bien à votre interface.

Il possède de nombreux filtres intelligents qui permettront de repérer (toutes ?) les fautes qui peuvent avoir survécu aux correcteurs gratuits.

Si vous envisagez un usage professionnel car ce qui est gratuit ne vous suffit pas, je pense qu’il est idéal. 

Avantage sur son concurrent payant, c’est qu’il est capable de corriger l’anglais. C’est contextuel, mais c’est bon à savoir.

Son prix pour une seule langue : 120€

Son prix pour les deux langues : 200€

Le Robert Correcteur

Le robert correcteur est aussi un logiciel payant et très puissant. Il a le prestige du nom et sera lui aussi idéal pour un usage professionnel. 

L’avantage qu’il possède sur son concurrent, c’est qu’il offre une version d’essai gratuite pendant 30 jours. Pour accéder à cette version d’essai, il vous faut donner votre nom, votre prénom, votre mail et avoir une connexion à Internet. Pas de carte de crédit à prévoir ni de prélèvement qui vous arrive dans les dents si vous oubliez, non. Au pire, il s’arrête au bout des 30 jours. Personnellement, j’apprécie la démarche qui a le mérite d’être transparente.

Son prix : 99€

Quel correcteur orthographique choisir pour vérifier votre manuscrit ?

Relisez-vous à voix haute avant tout

Une fois que vous avez passé votre texte au peigne fin de tous ces correcteurs, c’est de faire une relecture à voix haute. Comme si vous racontiez votre histoire à quelqu’un.

C’est un moyen très efficace pour remarquer s’il ne vous manque pas un point d’exclamation, un point d’interrogation ou tout simplement des mots indispensables à votre scénario.

Encore une fois, avant d’acheter quoi que ce soit, je vous recommande vivement de voir si les correcteurs gratuits vous conviennent pour l’utilisation que vous en faites.

Comparez d’abord les logiciels de correction gratuits

Je vous suggère de passer votre texte en revue par plusieurs correcteurs gratuits en même temps. Ça vous permettra de corriger plus de fautes. Vous pourrez voir qu’ils ne sont parfois pas d’accord les uns avec les autres… Amusant n’est-ce pas ? 

… Comme nos profs de Français qui débattaient entre eux sur les accords et les participes avec des temps jamais utilisées. Désolé, je reviens dessus sans arrêt mais je ne serais pas tant fâché contre mes anciens profs de Français si j’avais eu le droit de profiter de mes récréations. Au lieu de ça je corrigeais ma dictée qui avait « seulement » 27 fautes pour 8 phrases. J’étais un cas désespéré d’après eux … 

Je me demande bien comment ils réagiraient s’ils savaient que j’avais sorti un bouquin et que je tenais un site internet qui donne des conseils d’écriture. Je pense qu’ils auraient du mal à le croire. Comme quoi tout arrive.

Bon je ferme cette parenthèse et j’en reviens à vous. Gardez en tête que le Français est une langue difficile. Il y aura toujours un mot ou une terminaison ou du sens qui risque de manquer quelque part. Acceptez-le, à un moment donné, maîtriser toutes les terminaisons, les fautes syntaxiques, les fautes dysorthographiques et tout le tralala c’est un emploi à plein temps. 

Chercher à le faire vous-même, c’est du perfectionnisme. Lâchez prise ! Ce n’est plus votre rôle, c’est celui d’un correcteur d’orthographe professionnel. C’est-à-dire un humain qui passe en revue votre texte. Et pourquoi pas qui vous fait remarquer les incohérences scénaristiques. 

De toutes façons, une maison d’édition digne de ce nom prend en charge les frais d’un correcteur lorsqu’elle accepte votre roman.

Encore une fois, avant d’acheter quoi que ce soit, je vous recommande vivement de voir si les correcteurs gratuits vous conviennent pour l’utilisation que vous en faites.

Je vous suggère de passer votre texte en revue par plusieurs correcteurs gratuits en même temps. Ça vous permettra de corriger plus de fautes. Vous pourrez voir qu’ils ne sont parfois pas d’accord les uns avec les autres… Amusant n’est-ce pas ? 

… Comme nos profs de Français qui débattaient entre eux sur les accords et les participes avec des temps jamais utilisées. Désolé je reviens dessus sans arrêt mais je ne serais pas tant fâché contre mes anciens profs de Français si j’avais eu le droit de profiter de mes récréations. Au lieu de ça je corrigeais ma dictée qui avait « seulement » 27 fautes pour 8 phrases. J’étais un cas désespéré d’après eux … 

Je me demande bien comment ils réagiraient s’ils savaient que j’avais sorti un bouquin et que je tenais un site Internet qui donne des conseils d’écriture. Je pense qu’ils auraient du mal à le croire. Comme quoi tout arrive !

Deuxième chose, sachez aussi qu’à force de corriger vos paragraphes et vos textes, vous allez progresser. Petit à petit, vous ferez moins de fautes.

Pour l’anecdote, ça ne m’arrive pas souvent, mais de temps en temps, au moment où je passe mon texte au correcteur orthographique et qu’il n’y a aucune faute dans mon manuscrit, là, j’vous assure que je suis fier. 

(Bon c’est rare, mais quand même !)

Donc, quel correcteur d’orthographe choisir pour corriger un roman ? Ça ne dépend que de votre usage, vous seul pouvez faire ce choix.Je vous suggère vivement de commencer par ceux qui sont gratuits. Si vous constatez que ça ne vous suffit pas, essayez ceux avec une période d’essai (comme Le Robert Correcteur) voir si ça vous convient mieux.Mais surtout, ne dépensez pas votre argent pour vous rassurer si vous envisagez d’écrire un roman. Ce n’est pas nécessaire. Le rôle d’un écrivain, c’est de raconter une histoire ! Pas d’être ceinture noire en dictée !

  •  
  •  
  •